RECRUTEMENT D’UN/E CONSULTANT/E NATIONAL/E POUR L’ELABORATION DE LA POLITIQUE NATIONALE D’EVALUATION A MADAGASCAR

Зарегиструйтесь

Поделиться:
Страна: Мадагаскар
Язык: EN
Номер: 5545636
Дата публикации: 16-11-2017
Источник: United Nations Procurement Notices (UNDP)

Описание

RECRUTEMENT D’UN/E CONSULTANT/E NATIONAL/E POUR L’ELABORATION DE LA POLITIQUE NATIONALE D’EVALUATION A MADAGASCAR
Procurement Process : RFP - Request for proposal
Office : UNDP COUNTRY OFFICE - MADAGASCAR
Deadline : 01-Dec-17
Posted on : 16-Nov-17
Development Area : SERVICES
Reference Number : 41735
Link to Atlas Project :
00087361 - PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT, SECTEUR PRIVE ET EMPLOI
Documents :
TDRs
Overview :

 

I CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La fonction évaluative a toujours connu un faible ancrage dans le paysage politico-institutionnel malgache : pour les quelques dispositifs sectoriels existant de recueil d’informations, les travaux d’évaluation restent limités tandis que leurs produits ne sont quasiment pas rendus publics. Cette absence de culture de redevabilité a contribué aux situations de crise à répétition à Madagascar.

Aussi, pour y remédier, le Gouvernement de Madagascar ambitionne d’instaurer une culture de résultat, en particulier dans l’Administration publique. Une telle démarche vise l’établissement d’un véritable code de pratique de l’évaluation. Dans cet esprit, l’évaluation qui optimise le processus de traitement des informations, doit avoir plusieurs visées : i) d’abord elle est essentielle pour le pilotage des politiques publiques en étant un instrument d’aide à la décision efficace pour orienter et réajuster ce qui est entrepris pour le développement au profit de la population ; ii) l’évaluation permettra donc aux décideurs de disposer des preuves nécessaires pour juger la portée et l’efficacité d’une décision, d’une politique, d’un programme ou d’un projet ; iii) ainsi les produits de l’évaluation aideront entre autres l’Assemblée Nationale dans son rôle de « contrôle de l’action du Gouvernement et d’évaluation des politiques publiques » (articles 86 et 93, qui est stipulé dans le le titre II, sous-titre II et chapitre III de la constitution de la quatrième République) ;iv) en outre, l’évaluation ne doit plus être réalisée pour uniquement satisfaire les exigences des partenaires techniques et financiers, ou entreprise dans un souci de contrôle ou d’audit de performance, mais au contraire sa réalisation devra être sollicitée par tout département ministériel soucieux de voir une bonne orientation de sa politique sectorielle, et de ses programmes et ce pour être plus performant.

Pour atteindre ces objectifs, il est indispensable que Madagascar dispose d’une Politique Nationale de d’Evaluation (PNEval) acceptée de tous les partenaires. Ainsi, comme un préalable, un diagnostic de la fonction évaluation à Madagascar doit être entrepris au titre de l’année 2017.

A cet effet, avec un financement du PNUD, à travers le Programme PDSPE, ou Planification du Développement, du Secteur Privé et de l’Emploi, le Ministère de l’Economie et du Plan, fait appel à la candidature d’un Consultant national pour réaliser un diagnostic de la fonction d’évaluation à Madagascar.

L’appui du PNUD en la réalisation de cette mission est inscrit dans le plan de travail annuel pour 2017 du PDSPE. Il correspond à la réalisation de l’activité 5 « Elaborer de différents rapports (SNISE, PNEVAL) », pour l’atteinte du Résultat d"activité 1.1.2 « Un système statistique adapté au suivi des ODD mis en place », du sous-produit 1.1 « la disponibilité des informations pour éclairer les décisions est renforcée » du Produit 1 : « les institutions et les acteurs, au niveau national et local, utilisent des outils et mécanismes facilitant à la fois l"atteinte des OMD/ODD et une aide au développement plus efficace », du programme PDSPE.

 

II OBJECTIFS

Objectif général

L’objectif général de la mission est de réaliser un diagnostic global de la fonction d’évaluation à Madagascar.

Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques du diagnostic de la fonction d’évaluation à Madagascar sont :

  • Faire une revue de la pratique actuelle en matière d’évaluation à Madagascar ;
  • Faire un état de la capacité d’absorption nationale de l’évaluation ;
  • Identifier les risques de blocages éventuels de l’institutionnalisation de l’évaluation à Madagascar, puis fixer les balises correspondants ;
  • Définir et délimiter les rôles et les responsabilités des parties prenantes dans la conception et la mise en application de la PNEval ;
  • Mettre en évidence la complémentarité de la PNEVal avec les autres politiques et orientations de développement ;
  • Faire ressortir les voies que le pays doit emprunter pour faciliter la compréhension et l’acceptation de la PNEVal par toutes les parties prenantes ;

 

III METHODOLOGIE

Le diagnostic de la fonction d’évaluation à Madagascar sera effectué sur la base d’une revue documentaire, de consultations des avis des parties prenantes, puis d’une validation des conclusions du rapport de diagnostic.

Les ateliers de consultation la plus large possible de toutes les parties prenantes potentielles (Directions en charge de la Planification et Suivi Evaluation de tous les ministères, des représentants de l’Assemblée Nationale, de la Présidence, de la société civile, du secteur privé) seront organisés pour débattre et définir le code de l’évaluation, de ses produits, ainsi que de la politique d’évaluation.

Les ateliers de consultation seront de deux types : national pour le besoin de l’évaluation des politiques nationales et sectoriels, puis régional dans deux régions pour recueillir les aspirations régionales sur la fonction d’évaluation en l’occurrence pour le besoin des plans régionaux de développement.

IV ACTIVITES

Les activités à réaliser dans le cadre du diagnostic de la fonction d’évaluation à Madagascar sont :

  • Revue documentaire sur la pratique en matière d’évaluation à Madagascar, sur les politiques publiques, projets et programmes de développement ;
  • Un atelier de consultation national ;
  • Deux ateliers de consultation régionale : (exemple dans l’Androy et dans l’Atsimo Andrefana ???) ;
  • Un atelier de validation du rapport de diagnostic de la fonction d’évaluation

V RESULTATS ATTENDUS

  • Meilleure connaissance des pratiques actuelles en matière d’évaluation à Madagascar ;
  • Compréhension des limites à l’application d’une politique nationale de l’évaluation ;
  • Prise en compte des aspirations et des recommandations des parties prenantes dans l’élaboration d’une politique nationale de l’évaluation ;
  • Meilleure définition du cadre juridique et institutionnel régissant la PNEVal ;
  • Meilleure articulation de la PNEVal avec les autres politiques et orientations de développement ;

 

VI ROLE ET ATTRIBUTIONS DU CONSULTANT

Placé sous l’autorité du Directeur National du Projet PDSPE et sous la supervision conjointe du Directeur du Suivi et Evaluation des Programmes du Ministère de l’Economie et du Plan (MEP), et du Spécialiste International en Suivi et Evaluation du PNUD ; le Consultant en charge du diagnostic de la fonction d’évaluation aura pour attributions de :

  • Faire une revue documentaire des pratiques en matière d’évaluation des politiques publiques, projets et programmes sectoriels et de développement à Madagascar ;
  • Elaborer un guide d’animation des ateliers de consultation ;
  • Animer les ateliers de consultations national et régionaux (2), pour recueillir les aspirations et les points de vue des parties prenantes (Départements ministériels, Assemblée Nationale, Présidence de la République, Société civile, secteur privé, Universités) sur la fonction d’évaluation et ses finalités ;
  • Recueillir les idées consensuelles au cours des ateliers de consultations sous forme de rapport d’atelier sur la fonction d’évaluation ;
  • Faire des recommandations sur la politique nationale d’évaluation ou PNEval ;
  • Rédiger un document de synthèse sur le diagnostic de la fonction d’évaluation
  • Présenter le document de synthèse sur le diagnostic de la fonction d’évaluation à un atelier de validation ;
  • Finaliser le rapport de synthèse sur le diagnostic de la fonction d’évaluation, en tenant compte des remarques obtenues de l’atelier de validation ou émanant du comité de pilotage.

A ce sujet, le travail du Consultant devra être avalisé par un Comité de pilotage, présidé par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, et composé de représentants nominativement attitrés du Programme de Réforme pour l’Efficacité de l’Administration ou PREA, de la Primature, du Ministère de l’Economie et du Plan (MEP), et d’un représentant de chaque catégorie des parties prenantes. A cet effet, le comité de pilotage peut faire appel à d’autres compétences comme l’Association MASSE et la Gestion d’Information en Suivi-Evaluation (GISE) des Nations Unies, ou encore des autres partenaires techniques et financiers pour apprécier la qualité du travail du Consultant et l’amélioration de celui-ci.

VII LIVRABLES

Le Consultant aura à produire :

  • Un Rapport de la revue documentaire sur les pratiques en matière d’évaluation à Madagascar ;
  • Un Rapport sur la consultation la plus large possible de toutes les parties prenantes potentielles (dans un atelier restreint d’une journée), dont les Directions en charge de la Planification et Suivi-Evaluation de tous les Ministères, deux (2) représentants de l’Assemblée Nationale, la Présidence de l’Université d’Antananarivo, des représentants de la société, des représentants des média, des représentants des plateformes du secteur privé ;
  • Un Rapport sur des dialogues régionaux (02 Régions) pour recueillir les aspirations régionales ; ces dialogues cibleront le secteur public, le secteur privé, la société civile, les Universités, et les média ;
  • Un Rapport validé et approprié par toutes les parties prenantes, du diagnostic pour déterminer la pertinence des conclusions de l’étude et identifier les contenus pour les cadres législatifs et techniques de l’évaluation.

Durée de la mission: 1 mois

VIII CRITERES DE QUALITE DES LIVRABLES

Livrables

Critères de qualités

Sources de vérification

Observation

Revue documentaire

  • Description des pratiques en matière d’évaluation

Document, lettre de transmission

 

Rapports des ateliers de consultations

  • Synthèse des points de vue et aspirations des parties prenantes

Rapport, fiche de présence

 

Rapport de diagnostic sur l’évaluation

  • Recommandations sur la politique nationale d’évaluation

Rapport, fiche de présence

 

IX COMPETENCES FONCTIONNELLES DU CONSULTANT

  • Aptitude à promouvoir la planification stratégique, la gestion axée sur les résultats et la production de rapports ;
  • Aptitude à mettre en œuvre de nouveaux systèmes et à influer sur le changement de comportements et attitudes ;
  • Etablit de solides rapports avec les partenaires nationaux et internationaux, orientés vers un impact et un résultat pour ceux-ci et réagit de manière positive aux feedbacks reçus ;
  • Aborde le travail avec énergie et une attitude positive et constructive ;
  • Possède de bonnes aptitudes en matière de communication orale et écrite ;
  • Possède des capacités à gérer des équipes et à obtenir des résultats ;
  • Démontre une ouverture d"esprit face aux changements et une capacité à gérer les situations complexes.

X QUALIFICATIONS REQUISES POUR LE CONSULTANT

  • Avoir un diplôme universitaire (Bac+4) en socio économie de développement ou tout autre discipline connexe ;
  • Avoir une expérience dans la gouvernance serait un atout ;
  • Avoir au moins 10 ans d’expérience dans la conduite d’évaluation de projet de développement ;
  • Démontrer des expériences à travailler dans une équipe ;
  • Démonter une capacité d’analyse, de synthèse et rédaction technique ;
  • Etre autonome et capable de travailler sous pression ;
  • Disposer de bonnes capacités de rédaction en français ;
  • Bonnes connaissances des logiciels courants: Word, Excel, Access, Powerpoint, Internet.

XI COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE

Le dossier de candidature pour la consultance doit comprendre :

  • Une lettre de motivation, détaillant la compréhension par le candidat du service demandé.
  • Un curriculum vitae détaillant les expériences du candidat, et ayant un lien avec le service demandé.
  • Une offre financière pour la réalisation de la mission,
  • Une offre technique avec un chronogramme des activités.

 

XII CRITERES DE SELECTION

Objet

Note /100

Diplôme universitaire (Bac+4) en socio économie de développement ou tout autre discipline connexe ;

Critère exclusif

Compréhension du service demandé

10

Expériences dans la conduite d’évaluation de projet ou de programme de développement (0 sans expérience, 1 à 2 10 points, 3 à 4 15 points, 5 et plus 20 points) ;

20

Expériences dans la planification stratégique, la gestion axée sur les résultats ;

20

Expérience dans la gouvernance

10

Connaissance de la fonction d’évaluation dans une institution publique

10

Expérience dans la coordination d’un travail d’équipe

10

Expérience en synthèse de document

10

Aisance rédactionnelle en français

10

XIII PRODUIT CPAP

Produit 3. Les institutions et les acteurs, au niveau national et local, utilisent des outils et mécanismes facilitant à la fois l"atteinte des OMD/ODD et une aide au développement plus efficace.

Les dossiers de candidatures composés

  • d’une offre technique qui devra comprendre : CV incluant l’expérience acquise dans des missions similaires et au moins 3 références (avec leurs contacts), formulaire P11 dûment rempli et signé, une note explicative sur la compréhension des TDR et les raisons de la candidature, une brève présentation de l’approche méthodologique et de l’organisation de la mission envisagée ; et
  • d’une offre financière (séparée de l’offre technique)

devront parvenir au PNUD à l’adresse suivante au plus tard le Vendredi, 1er Décembre 2017 à 12 heures :

Madame Le Représentant Résident du PNUD

Maison Commune des Nations Unies

Galaxy Andraharo